L’agilité, c’est fini : soyez agide !

Comme tout le monde le sait ( 😉 ), « agile » vient du latin « agere », signifiant agir. Peu de gens savent, en revanche, que « agere » vient lui-même du grec « agôgon », qui signifiait notamment « pousser ». Et là, vraiment, soyons clair : il ne faut pas pousser !

 

Car aujourd’hui, la notion d’agilité semble n’être plus qu’un vague écran de fumée qui dissimule le fait que, en un mot, on ne maîtrise plus rien dans un projet.

 

Un concept parfait, donc, pour masquer pêlemêle : nos jolies petites défaillances d’analyse, le doux encrassage de notre système de décision, nos planifications gentiment approximatives, le guidage à vue de nos projets… Et voilà le tout balayé et soustrait à notre réflexion critique par un simple, malicieux mais aussi parfois arrogant : t’inquiète, je suis agile !

 

Alors, que faire ? Revenir vers plus de rigidité ? Difficile à défendre, tout de même…. Nous proposons plutôt garder le meilleur de ces 2 notions, en les enveloppant dans un nouveau mot valise qui, nous en sommes certains, va prendre une large place dans le catalogue des concepts clef du management moderne : l’agidité. Alors, désormais, n’hésitez plus, laissez l’agilité de côté, et soyez agide !

Partager

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pocket
Pocket